Dernières infos
Image

Escroquerie: Un ami de Laurent Gbagbo et ancien Premier ministre togolais pris la main dans le sac

Escroquerie: Un ami de Laurent Gbagbo et ancien Premier ministre togolais pris la main dans le sac | Echo Web Afrique

Il était Premier ministre du Togo du  au . Après ses nombreux échecs dans la politique, il devient subitement poète. Il, c'est bien sûr Joseph Kokou Koffigoh, l'un des hommes politiques togolais les plus connus et les plus détestés. 

Le désormais poète a été Chef de la mission d’observation électorale de l’Union africaine à la Présidentielle de 2010 en Côte d’ivoire. Il est aussi connu pour ses relations d'amitié avec l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

 "S'il n'y avait pas eu l'acharnement de Nicolas Sarkozy (président français d'alors, ndlr), cette affaire aurait été réglée à l'amiable. Et il ne le nie pas puisque dans les déclarations antérieures, il a reconnu qu'ils ont dégagé Laurent Gbagbo pour installer Alassane Ouattara. Laurent Gbagbo est victime de la françafrique", disait-il à propos de la crise ivoirienne.

Joseph Kokou Koffigoh est membre du Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCCRUN) dirigé par Awa NANA-DABOYA, actuelle Médiatrice de la République togolaise.  

M. Koffigoh est accusé par une dame (une victime des violences électorales au Togo) d'avoir tenu des propos "indignes" de son rang. Dans cette courte vidéo qu'Echo Web Afrique vous propose, l'ancien premier ministre serait "tombé trop bas", selon la dame.

Il est reproché à l'ancien Premier ministre d'avoir conseillé les parents des victimes d'acheter une moto pour faire Zémidjan (Taxi-moto) avec les 420 000 FCFA du HCCRUN. Une manière pour Koffigoh "d'acheter la conscience de cette pauvre famille", précise l'accusée.

Rappelons que, le programme de réparation d’urgence ne consiste pas à donner de l’argent aux victimes. Au contraire, selon les standards internationaux, la réparation peut être sous cinq formes à savoir : la restitution, l’indemnisation, la réadaptation, la satisfaction et la garantie de non-répétition et pour cette première phase, elle prend en compte 2475 victimes sur les 7057 enregistrés dans le cadre de la mission de la CVJR.

Suivez plutôt la vidéo...


Source : Echo Web Afrique 


VOUS AIMEREZ AUSSI


Commentaires