Dernières infos
Image

Financement de la campagne de Nicolas Sarkozy: l'ex interprète de Mouammar Kadhafi enfonce le clou

Financement de la campagne de Nicolas Sarkozy: l'ex interprète de Mouammar Kadhafi enfonce le clou | Echo Web Afrique

L'ancien interprète de Mouammar Kadhafi crucifie Nicolas Sarkozy et fait un déballage dans l'affaire de financement dans la campagne présidentielle en France. Moftah Missouri, comme c'est de qu'il s'agit, vient de révéler dans une interview à nos confrères de Sputniknews qu'une lettre de campagne de Sarkozy avait été adressée à Kadhafi faisant mention de la contribution libyenne à la campagne électorale du futur Président pour un montant de 50 millions d’euros.

En tout cas, l'interprète a été on ne peut plus clair. "Kadhafi] lui a dit: c’est un plaisir pour moi d’avoir un ami comme vous à la tête de la République française. On va vous encourager dans ce sens et on va vous soutenir", a révélé M Missouri.


L’interprète de Kadhafi a aussi révélé qu’une lettre du bureau de campagne de Sarkozy avait été adressée à Kadhafi faisant mention de la contribution libyenne à la campagne électorale du futur Président pour un montant de 50 millions d’euros.
Dans son interview, Moftah Missouri a fait savoir que Nicolas Sarkozy s’était rendu en Libye en 2005. Sarkozy ex-ministre de l'intérieur, était allé rencontrer Mouammar Kadhafi non seulement pour l’informer de son intention de poser sa candidature à la présidentielle française de 2007 mais aussi pour solliciter une aide financière.


Pour Missouri, la réponse de Kadhafi était positive : « Kadhafi] lui a dit: c’est un plaisir pour moi d’avoir un ami comme vous à la tête de la République française. On va vous encourager dans ce sens et on va vous soutenir »,a révélé M Missouri.


L’interprète de Kadhafi a aussi révélé qu’une lettre du bureau de campagne de Sarkozy avait été adressée à Kadhafi faisant mention de la contribution libyenne à la campagne électorale du futur Président pour un montant de 50 millions d’euros. Il fait une clarification sur ce qu'il a vu ou non. "Moi personnellement, je n’ai pas vu de mallettes portées par-ci par-là, je ne travaillais pas dans les rouages de l’administration libyenne".


La journaliste française Delphine Minoui qui a fait un entretien avec le Guide Libyen, Kadhafi a révélé qu’il avait réellement contribué à la campagne électorale du Président Sarkozy, sans donner le montant.


«Le Guide lui a dit « eh bien, c’est simple, vous laissez vos coordonnées à l’ambassadeur Missouri et je vais vous faire parvenir le montant par le truchement de l’ambassadeur Missouri. Le lendemain il m’a dit verbalement et oralement de sa propre bouche qu’il s’était renseigné et que le montant était de 20 millions. Mais je ne sais pas s’il s’est trompé, par exemple en parlant en dollars ou en euros, je ne peux pas vraiment être sûr et certain de la devise»

  

Bien avant l'interprète, c'est le fils du défunt président libyen qui rompt le silence : "Je précise que j’ai encore des preuves solides contre Sarkozy. Et je n’ai pas encore été entendu comme témoin dans cette affaire, ni Abdallah Senoussi, l’ex-directeur des services de renseignements libyen qui détient encore un enregistrement de la première réunion de Sarkozy et Kadhafi à Tripoli avant sa compagne électorale", a déclaré dans une interview à la chaîne de Télé Africanews, le fils du défunt président libyen, Saif Kadhafi. Ce dernier a annoncé sa candidature pour la présidentielle de son pays en proie à des combats quotidiens.

VOUS AIMEREZ AUSSI


Commentaires