Dernières infos
Image

Manuel Valls pourrait se porter candidat à la mairie de Barcelone

Manuel Valls pourrait se porter candidat à la mairie de Barcelone | Echo Web Afrique

L’ancien premier ministre français, ardent défenseur de l’unité espagnole, a déclaré qu’il réfléchissait à la proposition du parti centriste Ciudadanos.

Manuel Valls pourrait être le prochain candidat pour prendre la tête de la mairie de Barcelone. L’ancien premier ministre français, né dans la capitale catalane, a reconnu vendredi 20 avril qu’il « étudiait » la proposition du parti d’Albert Rivera de participer aux élections municipales sous les couleurs du parti centriste Ciudadanos (« Citoyens »).


« Continuer à participer au débat sur l’indépendantisme m’intéresse, et je vais étudier cette possibilité », a répondu Manuel Valls durant l’interview qu’il a accordée au programme de Sergio Matin « Les Desayunos » (« les petits-déjeuners »), sur la chaîne TVE.


« La société est très divisée »

L’ancien premier ministre socialiste français est devenu l’une des voix européennes à s’élever avec le plus de force contre l’indépendantisme catalan. « Le projet séparatiste est mort avec la réponse du roi et de l’Europe, mais les idées indépendantistes vont perdurer et le processus sera long, car la société est très divisée », a-t-il déclaré durant l’interview, tout en se disant convaincu qu’à terme la société catalane « dépasserait » ces divisions.


Vainqueur des élections catalanes du 21 décembre 2017, Ciudadanos ne dirige aucune grande ville espagnole et cherche à s’ancrer localement.


Espagnol de naissance, Manuel Valls a été naturalisé français à l’âge de 20 ans. Depuis le traité de Maastricht, en 1992, les citoyens de l’Union européenne résidant dans un autre Etat membre que leur pays d’origine peuvent voter et présenter leur candidature aux élections municipales et européennes dans les mêmes conditions que les nationaux.

Depuis octobre, l’ex-premier ministre a retrouvé une influence en Espagne. « La Catalogne, sans l’Espagne, n’est pas la Catalogne », avait-il notamment déclaré. Ces propos ne plaisent pas aux indépendantistes catalans, qui voient Manuel Valls comme un opportuniste, jacobin et botifler (traître à la Catalogne)


Source : Le Monde 


 


 

VOUS AIMEREZ AUSSI


Commentaires