Dernières infos
Image

Sénégal : Une femme au cœur des transferts de fonds aux jihadistes

Sénégal : Une femme au cœur des transferts de fonds aux jihadistes | Echo Web Afrique

Les langues se délient au tribunal correctionnel de Dakar ou 29personnes sont poursuivies pour "actes de terrorisme par association de malfaiteurs, par menaces ayant pour but de troubler l'ordre public, financement du terrorisme et blanchiment de capitaux".

L’une des accusées répondant au nom de Coumba Niang, qui serait par ailleurs l’épouse d’un sénégalais accusé d'avoir combattu aux côtés de Boko Haram, a révélé le mercredi avoir été au centre d'importants mouvements de fonds. 

Selon elle, avant de partir pour le Nigeria, son époux Makhtar Diokhané lui avait confié de l’argent qu’elle n’a pas pris le soin de compter. Poursuivant, elle a affirmé avoir remis sur instruction de son mari, de l'argent à des proches de ce dernier, confirmant ainsi les dires d'un autre prévenu, Ibrahima Diallo, qui a indiqué mardi avoir reçu d'elle 22.000 euros à son retour du Nigeria.

Lors d’une perquisition à son domicile, "14.500 euros en billets de 500 euros ont été saisis » ainsi que "documents relatifs au jihad" qui détaillent "les techniques et stratégies de combat et de déstabilisation d'un Etat" mécréant, et "les techniques d'enlèvement, de rapt et d'assassinat".

Le parquet a affirmé également que lors de l'enquête, Coumba a soutenu que l'argent avait été remis à son mari par "le chef de Boko Haram Abubakar Shekau". Elle n’a toutefois pas confirmé cette information à la barre.

VOUS AIMEREZ AUSSI


Commentaires